LE RANDONNEUR GLAZIK

LE RANDONNEUR GLAZIK

UNE SEMAINE DE VÉLO EN CHARENTE-MARITIME

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/01.-18.05.2015.JPG

C’est dans ce bungalow que je pose mon paquetage pour une semaine.

 

Troisième année que je participe au séjour organisé par le CODEP29FFCT. Après l’Aveyron et la Corrèze, c’est en Charente-Maritime, dans le village de Saint-Savinien, que nous débarquons le dimanche 17 mai. L’approche laisse voir une région où il faut se lever de bonne heure pour trouver des bosses ! Quant aux Cyclos Randonneurs Quimper Cornouaille, dont je fais partie, faut-il le rappeler ?!, ils sont venus en force : 12 participants, dont trois de la section de Pluguffan.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/02.-18.05.2015.JPGFenioux : la lanterne des morts date du XIIe siècle.

Lors d'un décès la lanterne était allumée au crépuscule,

ainsi elle guidait l'âme du défunt vers le repos éternel.

 

 

Lundi 18 mai (157 km / D+ 895m.)

 

Pour cette première sortie je décide de partir avec le groupe le plus rapide, un plaisir de retrouver les « nordistes » Michel et René, deux sacrés rouleurs accompagnés cette année de Paul, qui se révèlera tout aussi sympathique. Nous sommes six à nous élancer sur le grand parcours, parmi eux Patrick de Saint-Evarzec avec qui je roulais les années précédentes et Jean-Pierre de notre section de Pluguffan.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/03.-18.05.2015.JPG

Vue de l'intérieur du colombier du château d'Aulnay qui comporte 2000 niches. Il date du 15e ou 16 e siècle,

la toiture s'est effondrée au 19e siècle.

 

Il fait beau, la température agréable, le vent qui souffle nous est le matin favorable. Ça roule bien, je suis plutôt à l’aise, mais j’en garde pour la suite, l’après-midi sera plus coriace.

Dans la matinée nous nous égarons deux ou trois fois, mais que serait un séjour CODEP sans ses erreurs d’aiguillage ? Surtout nous manquons de peu de rater le cul ! Le lieu-dit n’a plus de panneau le signalant… Nous y sommes entrés sans même nous en rendre compte !

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/04.-18.05.2015.JPG
 La fine équipe ne pouvait pas ne pas prendre la pause devant ce panneau, de gauche à droite : Michel, René, Paul, Jean-Pierre et Patrick.

 

Après 84 km nous arrivons au lieu du pique-nique, et j’avoue qu’il était temps ! Quand le trio du nord Finistère commence à envoyer du lourd, il faut s’accrocher. Une fois rassasiés nous repartons, sans Jean-Pierre qui préfère se la jouer plus tranquille pour la suite, et il n’a pas tort, à croire qu’il a été reconnaître le terrain les jours précédents…

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/05.-18.05.2015.JPG

Chez nous dans le Finistère c’est à peine si on appelle ça un chemin vicinal, en Charente-Maritime c’est une départementale ! ! !

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/05b.-18.05.2015.JPG

Résultat, j’y laisse un pneu et une chambre. Et pendant que Michel et Paul, des pros de la réparation rapide, s’activent, René nous montre combien il est heureux d’être content !

 

Une fois revenus sur des routes plus fréquentables, nous pénétrons dans une zone tout en faux plat avec en prime le vent de face, c'est-à-dire le pire pour moi, ce que je déteste le plus à vélo, j’y laisse à chaque fois des plumes. Évidemment j’arrive bien émoussé à Tonnay-Boutonne. Là nous estimons que nous avons bien mérité une pause surtout qu’il fait chaud cet après-midi… Stupéfaction ! Pas un seul bar dans le village ! C’est là que l’on se rend compte de la différence entre la magnificence de la très haute civilisation bretonne et le reste du pays et de la chance que nous avons de vivre dans la plus belle région du monde.

Alors qu’il reste 21km à faire je décide de filer direct sur Saint-Savinien (soit 13km), je déteste être un boulet à traîner pour mes camarades, je rentre donc tranquillement en solo au camp de base avec une moyenne totale de 24.70, vraiment pas sérieux si je veux finir la semaine ! Il va falloir que je me calme, toujours mon inclination à la prudence…

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/06.-18.05.2015.JPG

 

 

 

Mardi 19 mai (158 km / D+ 847m.)

 

Tenant à rouler toute la semaine sans me fatiguer plus que de raison, je change de groupe et me retrouve avec l’ami Pierre de Saint-Evarzec et quatre autres cyclos dont Jean-Pierre.

Le ciel est gris ce mardi matin, il le restera la plupart du temps et rare seront les éclaircies, la température se maintiendra au frais toute la journée. Le vent lui non plus ne nous est pas favorable, jusqu’à La Rochelle nous devrons faire avec. Cela dit comme ce groupe roule moins vite, j’ai beaucoup moins d’efforts à fournir… je me dis même que si j’étais un peu moins fainéant j’aurais pu continuer avec les patapons, mais que voulez-vous, en vieillissant on s’embourgeoise !

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/07.-19.05.2015.JPG

 La Rochelle, porte de la grosse horloge.

 

Je l’ai déjà fait remarquer, j’évite les grandes villes lorsque je voyage à vélo, autant dire que même s’il y a des curiosités à découvrir à La Rochelle, qui valent bien les tracasseries dues à la circulation, je ne suis pas fâché, une fois parcourue une partie de la cité, de rejoindre la campagne… encore faut-il qu’il en reste de la campagne ! Finalement il y a beaucoup trop de béton à mon goût tout le long de la côte, fait qui se vérifiera les jours suivants.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/08.-19.05.2015.JPG
La Rochelle, statue de l'Amiral Duperré (1775 - 1846).

Beau-frère de Pierre Choderlos de Laclos,

l'auteur du célèbre roman épistolaire "Les Liaisons dangereuses".

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/09.-19.05.2015.JPG

La Rochelle, la tour Saint-Nicolas (XIVe siècle). 

 

Une fois quitté La Rochelle, où le soleil aura brillé un moment, nous retrouvons la grisaille et même une courte averse ! Tellement anecdotique que j’en viens à me demander pourquoi j’en parle ! Peut-être pour éviter de m’étendre sur le beauf qui nous accompagne et qui me tape rapidement sur les nerfs ! Et c’est du lourd, de la bête de concours, de la graine de champion du monde dans sa catégorie. Bref ! Pendant ce temps, Bernard, qui lui parle peu mais toujours pour dire des choses intéressantes, casse un rayon, on l’enlève et on repart.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/10.-19.05.2015.JPG

Comme en témoigne l’arbre sur la photo, le vent souffle, mais depuis que nous avons laissé La Rochelle derrière nous, il ne nous est plus défavorable.

 

Nous arrivons à la pause pique-nique où l’intendance a eu affaire à un petit dictateur local, imbu de son minuscule pouvoir de président de club de pétanque, il voyait d’un très mauvais œil notre invasion sur son terrain de jeu… Un œil mauvais qui ne nous lâchera qu’au moment de notre départ.

Nous perdons Pierre qui fait l’intendance pour l’après-midi et Bernard qui part à la recherche d’un rayon mais nous récupérons Patrick qui abandonne les patapons.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/11.-19.05.2015.JPG

Vue depuis la pointe de la Fumée sur le fort Enet et au fond le fort Boyard.

 

L’après-midi nous filons vent dans le dos, autant dire que sur ce terrain plat c’est de la rigolade. Un peu moins rigolo les traversées interminables de Rochefort et de Tonnay-Charente, compliquées en plus par des soucis de navigation. Quand enfin nous regagnons la brousse nous basculons tout à droite pour rentrer dare-dare au camp de base… En terminant sur un dernier kilomètre épique : Jean-Pierre en profite pour faire un joli huit avec la roue avant de Patrick, sans se faire mal, heureusement, en chutant sur des gravillons et nous avons droit à une belle averse !

Pour ma part ayant roulé en dedans toute la journée, je rentre relativement frais et satisfait.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/12.-19.05.2015.JPG

Fouras.

 

 

 

Mercredi 20 mai (77 km / D+ 389m.)

 

La veille au soir lors de la réunion qui précède l’apéro et le repas il a été décidé d’avancer la journée de repos. Ce n’est pas que les cyclos soient fatigués après seulement deux jours de vélo, mais à en croire Météo France, mercredi sera le jour le plus maussade de notre périple. Pour moi cela ne change pas grand-chose puisque j’ai décidé de rouler toute la semaine.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/13.-20.05.2015.JPG

 

Je pars donc en solo pour une sortie tout de même plus courte. Finalement Météo France devrait mettre sa grenouille à la retraite, ses prévisions depuis le début de l’année laissent à désirer. J’aurai droit à une alternance de passages nuageux et d’éclaircies, celles-ci bien plus nombreuses, et une seule averse. En clair je suis rentré sec.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/14.-20.05.2015.JPG

L’abbaye de Sablonceaux. Abbaye augustinienne fondée en 1136.


 https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/15.-20.05.2015.JPG

L’abbaye de Sablonceaux.

 

Une fois au camp, c’est douche, repas et une bonne grosse sieste de deux heures, de quoi bien retaper le bonhomme pour attaquer la suite. A propos des repas, il devient rapidement évident que les portions servies le soir ou lors des pique-niques sont insuffisantes, ça commence à bâiller au niveau de ma ceinture ! Si la bouffe est bonne et suffisante pour des vieux tamalous voyageant en car et dont le seul effort de la journée est de monter et descendre du dit car, les rations sont bien maigres pour des cyclos qui accumulent les bornes. Nos Gentils Organisateurs, René Le Loc’h et Jean-Marc Voisin, feront rectifier le tir, au moins pour le soir.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/16.-20.05.2015.JPG

La Charente à L'Houmée.

 

Côté logement je n’ai pas à me plaindre, j’ai une grande chambre, mon collègue de bungalow occupe une chambre enfant, moins spacieuse, il est un peu à l’étroit. Même si ce n’est pas le grand luxe, c’est honorable, cependant, bien que construits sur un même modèle les bungalows sont presque tous différents et n’ont pas tous le même confort.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/17.-20.05.2015.JPG

La Charente à Saint-Savinien.

 

 

 

Jeudi 21 mai (166 km / D+ 1115m.)

 

Ce jeudi s’annonce comme une belle journée, le soleil brille, par contre au départ il fait bien frais mais les températures remonteront rapidement sans cependant atteindre le point où l’on peut dire qu’il fait chaud, mais plutôt agréable. Nous sommes sept à nous lancer vers Saintes, son altesse sérénissime Beauf 1er en tête, on ne risque pas de l’oublier celui-ci avec ses beuglements / avertissements qui presque à chaque fois nous laissent penser que le pire est arrivé !

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/18.-21.05.2015.JPG

Saintes, la cathédrale Saint-Pierre. Les débuts de la construction

remontent au XIIe siècle et les travaux s’étalent jusqu’au XVIIe siècle.

 

Il y a de très belles choses à voir à Saintes, une ville qui mérite une visite, le centre est agréable et possède quelques monuments remarquables.

 

 https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/19.-21.05.2015.JPG

Saintes, amphithéâtre gallo-romain commencé sous le règne de l'empereur Tibère (14-37 ap. J.-C.) et terminé sous Claude (41-54 ap. J.-C.). Au fond, le clocher de la basilique Saint-Eutrope (début de la construction en 1081).

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/20.-21.05.2015.JPG

Saintes, L'Arc de Germanicus est un arc de l'Antiquité romaine érigé en l'an 18 ou 19.

 

Nous quittons Saintes et filons vent arrière direction Pons, une longue virée sans histoire à travers la campagne, et tout ceci sous le soleil mais sans la moindre bosse digne de ce nom. J’avoue que cela me manque quand même un peu, mais rouler dans un plat pays est une expérience qui vaut tout de même le détour et franchement si les cyclos du coin ne tournent pas à 15 000 km par an, c’est qu’ils sont fainéants !

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/21.-21.05.2015.JPG

Pons, la tour et l’hôtel de ville vus de l’arrière. La tour est l'ancien donjon du château de Pons (hauteur 33 m).

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/22.-21.05.2015.JPG

Pons, la tour et l’hôtel de ville vus de l’avant.

 

Après une petite pause nous repartons, direction Cognac. Peu après Pons nous nous retrouvons sur une route qui vient juste d’être refaite, couverte d’une couche de gravillons. Rapidement Jean-Pierre se retrouve loin derrière. Il a équipé son vélo de pneu de 25. Problème, l’écart entre la fourche et le pneu est considérablement réduit et les gravillons s’y incrustent et bloquent la roue. Il n’avance plus ! Nous cherchons une autre route pour nous retrouver sur un ribin… avant de retomber sur la même route et que recommence sur quelques centaines de mètres la galère de Jean-Pierre.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/23.-21.05.2015.JPG

 

Une fois franchi l’obstacle, nous continuons en direction de Cognac. Et à quelques kilomètres de la ville, gros traquenard, nous nous retrouvons sur une nationale avec des camions qui déboulent à vive allure et dont certains ne semblent pas se soucier d’accrocher quelques cyclos à leur pare-choc !

Sortis vivants de cette erreur de parcours nous atteignons enfin Cognac. Sauf à s’intéresser à la production d’alcool local, cette ville, pour ce que j’en ai vu, ne m’a guère enthousiasmé… Ceux qui me connaissent se doutent que la visite de la source Perrier susciterait chez moi un bien plus grand intérêt.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/25.-21.05.2015.JPG

Saint-Brice et son église qui date du 12e siècle.

 

C‘est dans la petite commune de Saint-Brice que nous pique-niquons. Si le mardi nous avions eu affaire au dictateur Pétanque 1er, à Saint-Brice c’est une adjointe au maire vraiment très sympathique qui nous accueille et qui regrette que nous ne l’ayons pas prévenue de notre passage, auquel cas elle aurait fait disposer des tables et des chaises.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/24.-21.05.2015.JPG

 

Après une petite descente sur les bords de la Charente pour découvrir un endroit vraiment sympathique, sur les conseils de notre aimable adjointe au maire, nous roulons en direction de Jarnac. Jarnac, tristement célèbre pour avoir vu naître François Mitterrand. Pendant que mes camarades vont visiter sa tombe je reste garder les vélos… et tape la discute avec des cyclos bretons des Côtes d’Armor qui font du tourisme (en voiture) dans le coin.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/26.-21.05.2015.JPG

La Charente à Saint-Brice.

 

Une fois laissé Jarnac derrière nous, ne reste plus qu’à prendre le chemin du retour face au vent. Le paysage n’est guère attrayant, mais on ne va pas faire la fine bouche, après tout le tourisme c’est bien, mais vu mon objectif de l’année, accumuler des bornes c’est pas mal non plus ! En plus cerise sur le gâteau, nous avons droit à deux bosses, chez nous elles passeraient pour d’aimables plaisanteries, mais ici elles font mon bonheur !

Encore une belle journée de vélo de laquelle je rentre non seulement sans fatigue mais avec l’impression que mes jambes auraient pu tourner encore longtemps.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/27.-21.05.2015.JPG

Saint-Brice, le château dont la tour date du XIIIe siècle et le logis du XVIe siècle plusieurs fois remanié.

 

 

 

Vendredi 22 mai (160 km / D+ 696m.)

 

C’est encore sous le soleil que nous attaquons le quatrième jour de vélo (le cinquième pour moi), direction l’estuaire de la Gironde. On pourrait croire que cela relève de la plaisanterie 696m. de dénivelé positif pour 160 km ! Cela va être du gâteau, d’autant que le vent commence à se fatiguer.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/28.-22.05.2015.JPG

Rétaud, l'église romane Saint-Trojan du XIIe siècle a été classée Monument Historique en 1862.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/28b.-22.05.2015.JPG
Pierre en plein exercice de cartographie, nous ne manquerons pas tout au long du séjour

de nous égarer, en plus ce matin-là Patrick, celui qui se défend le mieux

en orientation, est absent pour cause d’intendance.

 

Il faut bien l’avouer nous ne retrouvons pas la bonne ambiance qui régnait les dernières années passées. Il est clair que la présence de Monsieur-je-sais-tout, j’ai tout vu, j’ai tout fait, y est pour beaucoup. Ses braillements incessants finissent par me taper sur les nerfs et émousser ma patience. Alors que l’on regrette l’absence des femmes de Saint-Evarzec, on peste en silence contre la suffisance de son altesse sérénissime Beauf 1er !

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/29.-22.05.2015.JPG

Vue depuis Talmont sur l’estuaire de la Gironde.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/30.-22.05.2015.JPG

Vue depuis Talmont sur l’estuaire de la Gironde.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/31.-22.05.2015.JPG

Vue depuis Talmont sur l’estuaire de la Gironde.

 

Nous continuons ensuite à longer la côte, vers Meschers sur Gironde, puis vers le lieu de pique-nique à Saint-Georges de Didonne. Et en chemin, surprise ! deux coups de cul histoire d’aiguiser l’appétit.

Alors que nous nous restaurons, le ciel se couvre de nuages, le vent se lève et la température descend brusquement. Si la ration du soir s’est améliorée, le pique-nique du midi reste maigre, j’avoue que j’aurais bien mangé le double de ce que j’avalais ce midi-là !

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/32.-22.05.2015.JPG

Meschers sur Gironde, les grottes de Régulus.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/32b.-22.05.2015.JPG

Le temps se couvre mais n’entame pas la bonne humeur ni l’appétit de René et Michel, deux rouleurs infatigables qui ne manquent pas de belles performances sur leur CV de cyclotouriste.

 

Nous reprenons la route avec sans aucun doute la partie que j’aurai le moins appréciée du séjour, la traversée de Royan (et son horrible cathédrale, et dire que cette abomination est considérée par certains comme un chef-d’œuvre de l’architecture moderne !). Du béton, encore du béton, toujours du béton… Des kilomètres où l’on risquerait de mourir d’ennui s’il n’y avait les bandes cyclables pénibles qui demandent toute notre attention.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/33.-22.05.2015.JPG

Saint-Georges de Didonne, le phare de Vallières.

 

Passé La Grande Côte, la nature reprend un peu ses droits, une piste cyclable enfin digne de ce nom file vers la Palmyre. Il est regrettable que dans ce pays les pouvoirs publics font tout et n’importe quoi en matière de pistes et bandes cyclables. Il ne suffit pas de dessiner des bandes blanches sur les bas côtés pour se donner bonne conscience. Les cyclistes ont eux aussi besoin de confort de conduite et en matière de sécurité, encore davantage d’attention que les automobilistes.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/34.-22.05.2015.JPG

Saint-Georges de Didonne, pointe de Suzac.

 

Dans l’après-midi, le soleil fait son retour et nous passons pas mal de temps à chercher notre route, on s’en sort plutôt pas mal, nous ne ferons pas beaucoup de bornes en plus. Alors que nous nous retrouvons pour un court moment sur une route à forte circulation, un accident impliquant deux voitures et une moto provoque un important ralentissement ; vu l’état des véhicules il sera étonnant d’apprendre qu’il n’y a eu que deux blessés légers. Quant à nous, il nous semble qu’il est plus que temps de faire une pause.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/35.-22.05.2015.JPG

Des cabanes à carrelet entre Royan et la Palmyre.

 

Il ne nous reste ensuite plus que 40 kilomètres à couvrir. Une fois de plus je rentre avec la certitude que mes jambes pourraient me porter encore loin, de bon augure alors que se profile à l’horizon de fin juin début juillet l’aller retour Quimper – La Baule (400km en deux jours) et Océan Manche Océan (230km dans la journée). Il ne tient plus qu’à moi d’entretenir cette forme.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/36.-22.05.2015.JPG

Château de la Roche Courbon (commune de Saint-Porchaire).

 

 

 

Samedi 23 mai (188 km / D+ 464m.)

 

Déjà le dernier jour. Plus plat comme parcours, difficile à faire. Heureusement le vent qui souffle devrait nous fatiguer un peu le temps que nous arrivions au phare de Chassiron sur l’île d’Oléron au kilomètre 90. Ce matin les trois joyeux drilles (Michel, René et Paul) décident de rouler avec nous, c’est donc un groupe étoffé qui quitte le camp de base dès 8h00 du matin.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/37.-23.05.2015.JPG

Des cigognes profitant des pylônes mis en place spécialement pour elles.

 

Ce samedi nous battons des records dans l’art de nous égarer. Il faut bien avouer à notre décharge que les routes ne sont pas aussi bien signalées que dans notre Finistère, et si la côte est surpeuplée, les terres semblent par moments abandonnées. Nous parvenons toutefois à la cité fortifiée de Brouage, site classé BCN / BPF mais surtout pavé d’un bout à l’autre, ouille !

C’est ensuite Marennes où le groupe se scinde en deux. Certains s’installent pour manger des huîtres, les deux Saint-Evarzecois (Patrick et Pierre), Bernard et moi poursuivons notre chemin… Bienheureux en prime d’être débarrassés des vociférations de son altesse sérénissime Beauf 1er.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/38.-23.05.2015.JPG

Le pont qui relie l’île d’Oléron au continent.

 

La traversée du pont vers l’île d’Oléron se révèle assez pénible, entre le vent qui se renforce et le flot ininterrompu de véhicules nous sommes pressés d’arriver au bout des 2862m de longueur de l’ouvrage.

La première chose qui fait l’unanimité contre lui, dès que nous commençons à parcourir les routes de l’île, est l’état du revêtement, un véritable supplice pour nos arrière-trains ! D’un commun accord nous décidons de regagner la départementale qui traverse l’île, comme en plus nous sommes à la bourre, c’est une sage décision. Quand nous arrivons au phare de Chassiron nos compteurs indiquent 105k au lieu des 90 prévus !

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/39.-23.05.2015.JPG

Sur l’île d’Oléron.

 

Je ne connaissais pas l’île d’Oléron, une chose est sûre, je n’y retournerai pas, l’endroit ne m’a guère plu. Les côtes de Bretagne sont définitivement les plus belles de France. Le retour se fait vent dans le dos, nous roulons tranquille et une fois encore le plus compliqué est de trouver un bar, et un bar ouvert de préférence ! C’est finalement à Pont-L’Abbé d’Arnoult, à 20km de Saint-Savinien que nous trouvons enfin un havre où nous désaltérer. Comme le monde est finalement petit nous y rencontrons un gars du coin qui nous dit qu’il connaît notre région… Il livrait du foin à Tourc’h !

Il ne nous reste plus ensuite qu’à terminer, toujours en mode « père peinard », cette journée de vélo où bien plus que la fatigue, c’est l’impression pendant de longs moments de m’être ennuyé sur le vélo qui domine, mais tout de même satisfait d’avoir rajouté un bon paquet de kilomètres au compteur.

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/762036/40.-23.05.2015.JPG

De gauche à droite : Bernard, Pierre et Patrick.

 

En conclusion, de cette semaine je tire un bilan positif malgré les quelques réserves que j’émets ici où là au fil de mon récit. Au total j’ai parcouru 906 kilomètres, du tout bon pour mon objectif de l’année. Si l’on fait exception de la présence de son altesse sérénissime Beauf 1er, l’ambiance générale était bonne et l’organisation au top (merci Jean-Marc et René). Il n’y a pas de raison, sauf imprévu, que je ne remette pas ça l’année prochaine… mais s’il vous plaît messieurs les Gentils Organisateurs, redonnez nous quelques bosses !

 



28/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres